Le cheval est un des animaux de compagnie les plus difficiles à entretenir et soigner. Les membres inférieurs tels que la partie du sabot et des glomes sont les plus délicats. C’est là qu’intervient les cloches à sabots.

Qu’est-ce qu’une cloche à sabots ?

La cloche à sabot est une protection en plastique ou en caoutchouc que l’on pose au-dessus du sabot, autour de la couronne. Généralement, elle est placée sur les sabots antérieurs. Le but est d’éviter le choc entre les sabots avant et arrières. En effet, lorsque le cheval galope, il y a un risque que les pattes se touchent engendrant ainsi des blessures. En effet, lorsque le cheval galope, il y a un risque que les pattes se touchent engendrant ainsi des blessures. Aussi, au trot, elle permet de donner plus d’équilibre au cheval dans ses allures. Les cloches à sabots protègent le glome.

Le glome du cheval : une partie très fragile

Les glomes sont les deux petites boules à la terminaison du talon. Ils jouent le rôle d’amortisseur quand le cheval pose son pied. Il faut noter que c’est l’arrière du pied qui touche le sol en premier, d’où l’importance de ces amortisseurs. Le glome amortit le choc pour le reste du sabot. Il fait partie des zones sensibles du cheval. Il peut endurer un ramollissement pendant l’hiver à cause de l’humidité ambiante, ce qui peut entraîner par la suite, un pourrissement et des odeurs désagréables. Mais, le sec non plus n’est pas toléré. La corne c raque lorsqu’elle s’assèche. Si on est bien conscient de ces risques, il est facile de comprendre à quel point poser des cloches est primordiale.

Comment choisir les cloches à poser ?

Pour choisir les cloches de protection des sabots de son cheval, on se base généralement sur trois critères de choix ; premièrement, le niveau de protection. Pour plus d’assurance dans la, on peut se tourner vers les cloches fabriquées avec des matières plus épaisses comme le néoprène. Certaines cloches en caoutchouc ont aussi prouvé leur robustesse et sont plus convenables en matière de rapport qualité-prix. Deuxièmement, le confort. Certains modèles de cloches sont plus anatomiques que d’autres. Il est important de voir à quel point les cloches s’adaptent à la forme des sabots du cheval. Cela joue beaucoup sur le confort de l’animal. La question du confort est à considérer plus au sérieux si le cheval a une peau sensible. Dans ce cas, le mieux c’est d’opter pour les cloches avec un renfort en mouton. Cela évite en plus, les irritations. Le troisième critère à considérer est la facilité d’utilisation. Les cloches en caoutchouc sont faciles d’entretien. Si l’on aime les cloches avec une pose facile, les cloches ouvertes seront appropriées, car elles sont un système d’ouverture conçue pour cela, contrairement aux cloches fermées qu’il faut enfiler sur les sabots.