Le règlement officiel de la fédération française d’équitation 2001 précise l’attitude en matière de sécurité des hommes et animaux à adopter sur les terrains de concours.

Pour une raison évidente de sécurité, il est interdit d’attacher ses étriers à la sangle. L’étrier et l’étrivière doivent pendre librement au crochet d’attache de la selle et à l’extérieur du quartier.

En dressage, seul le mors de filet simple où la bride sont autorisés. Les mors doivent être du même métal, le bras du levier du mors est limité à 10 centimètres, et l’anneau du filet à 8 centimètres. Si les rondelles et antipasse langue sont interdits, en revanche la fausse-gourmette et le protège-gourmette peuvent être utilisés à volonté. De plus, les éperons en plastique sont interdits, et les branches doivent être lisses.

Le règlement de CSO et de complet hormis l’épreuve de dressage, sont moins restrictifs : presque toutes les embouchures sont autorisées à condition qu’elles ne blessent pas le cheval. Seul l’usage des rondelles lisses est toléré, celles à brosses ou à picots sont interdites car elles incitent le cheval à tourner. On peut utiliser un antipasse langue, mais attacher la langue est interdit. Pour les éperons, pas de consignes particulières, métal et plastique et toutes formes sont autorisés sauf éperons à molettes. En dressage leur mobilité doit être préservée.

Enfin, faut-il le rappeler, tout usage abusif des éperons qui auraient entaillé le cheval est sanctionné par des amendes voire des disqualifications.